Créer un site internet

Madeleine

MADELEINE L’amour secret d’Apollinaire

Nous sommes en 1915 pendant la Grande Guerre. Guillaume Apollinaire rencontre Madeleine Pagès dans un train lors d’une permission. S’en suit pendant plus d’un an l’une des plus belles relations épistolaires du XXème siècle. Sur scène, les deux comédiens donnent vie à ces échanges intimes, poétiques et parfois enflammés dans une mise en scène dePierre Jacquemont.

 

Madeleine ce qui n’est pas à l’amour est autant de perdu.
« Cote 146 » Lettre de Guillaume à Madeleine du 2 juillet 1915 Apollinaire

d’après les correspondances de Guillaume Apollinaire et Madeleine Pagès (d'avril 1915 à septembre 1916)

1915, Guillaume Apollinaire prend le train en gare de Nice. Il rencontre une jeune femme, Madeleine Pagès. Les deux voyageurs se plaisent, parlent poésie, échangent leurs adresses.
Si la correspondance de Guillaume Apollinaire à Lou est universellement connue, celles de Madeleine et ses récits plus secrets sont d'une sensibilité exceptionnelle. Aux fantasmes flamboyants de Guillaume, Madeleine a apporté une réponse féminine subtile et ardente. Sa personnalité et la finesse de son écriture expliquent aussi son rôle de muse et la richesse de ce dialogue avec le poète. Une relation épistolaire d’une liberté inouïe, fondée sur le mythe du coup de foudre et de l’amour idéal se développe.

Théâtre du Vésinet